Retour sur le site meilleurtaux.com

Plus de huit millions d’euros d’investissement permettra à la CDC Cœur de France de bénéficier de la fibre optique

Jeune femme sur son ordinateur portable sur le canapé-lit

Dans un monde de plus en plus connecté, l’accès à internet est devenu un enjeu majeur pour la population. Raison pour laquelle la communauté de communes (CDC) Cœur de France a décidé d’en faire bénéficier ses habitants à travers l’installation d’un réseau de fibre optique qui sera bientôt disponible sur son territoire.

Raisonnant comme un comparateur Internet, la CDC Cœur de France sait que la meilleure façon de satisfaire les besoins de ses habitants en matière de connectivité est d’offrir à ces derniers l’opportunité de bénéficier d’une solution à très haut débit.

Dans ce sens, son choix s’est arrêté sur la fibre optique qui sera bientôt déployée sur l’ensemble de son territoire et permettre à 90% de sa communauté d’en profiter dès 2021. D’ailleurs, les travaux sont déjà en cours si l’on croit Patrick Barnier, vice-président du conseil départemental et à la fois président du syndicat en charge de la mise en œuvre de cette opération estimée à plus de huit millions d’euros d’investissement.

La fibre optique pour la coquette somme de 8,15 millions d’euros

Pour la CDC Cœur de France, ce choix d’investissement n’est pas le fruit du hasard. C’est du moins ce qu’a fait valoir Patrick Barnier, président du syndicat en charge de la mise en œuvre de cette opération en précisant que :

Le déploiement de la fibre optique est un projet majeur pour un secteur rural comme Cœur de France. C’est un facteur d’attractivité évident. Quand on veut acheter une maison, la première question posée est : est-ce qu’il y a la 4G (téléphonie mobile, NDLR) et la fibre optique.

Patrick Barnier

Ainsi, cette communauté a jeté son dévolu sur la fibre optique dont le coût d’installation est estimé à 8,15 millions d’euros qui sera financé à hauteur de 80% par quatre acteurs publics majeurs. À savoir :

  • L’Europe ;
  • L’État ;
  • La Région Centre-Val de Loire ;
  • Le Département du Cher.

Les 20% restant, c’est la CDC qui s’en charge si l’on croit Patrick Barnier qui s’est exprimé en ces termes :

Même si c’est une somme déjà importante, Cœur de France ne doit donc assumer que 20 % de la somme totale, soit 1 630 000 euros.

Patrick Barnier

Un investissement qui permettra à SPIE, l’entreprise nationale en charge de la réalisation des travaux de :

  • Creuser 30 km de tranchées ;
  • Tirer 430 km de câble de fibre ;
  • D’implanter 780 poteaux ;
  • Remplacer 250 poteaux téléphoniques.

90% des ménages pourront en bénéficier

Avec plus de huit millions d’euros d’investissement à sa disposition, la CDC Cœur de France est désormais en mesure de mener à bien son projet en confiant la tâche à l’entreprise nationale SPIE qui se doit d’assurer l’accomplissement des travaux sur une période de 18 mois.

Et d’après les prévisions, ce dessein permettra à 15 des 19 communes de Cœur de France de bénéficier de la fibre optique. Entre autres :

  • Arpheuilles ;
  • Bouzais ;
  • Bruère-Allichamps ;
  • La Celle ;
  • Charenton-du-Cher ;
  • Colombiers ;
  • Drevant ;
  • Farges-Allichamps ;
  • La Groutte ;
  • Meillant ;
  • Nozières ;
  • Saint-Amand-Montrond et Saint-Pierre-les-Étieux.

Dans les détails, Patrick Barnier qui est aussi vice-président du conseil départemental a tenu à ajouter que :

Le déploiement du très haut débit concernera plus de 12 500 foyers, entreprises et services publics. De fait, 90% du territoire de la communauté de communes, et presque 100% de Saint-Amand-Montrond, sera raccordable.

Patrick Barnier

À noter que ces derniers devraient y avoir accès d’ici 2021 vers le troisième trimestre.

Archives

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz Internet
Je compare
Je compare les tarifs